Epopées andalouses - volume 2 : Cordoue

Publié le par Lily

Est-il humain de se lever à 6h du matin en vacances sous prétexte d'aller se cultiver un peu en espérant s'en prendre plein les mirettes?

Ne vous méprenez pas : me lever le matin ne me pose aucun problème (après tout, 11h, c'est encore le matin, non?). Mais il est vrai qu'en vacances, j'aurais tendance à essayer de récupérer les heures de sommeil manquant au cadrant le reste du temps.

 

29867_399991677080_552642080_4026038_7544756_n.jpgTrêve de jérémiades. Cordoue nous attend. Et puis, il sera toujours temps de somnoler dans le car! Sauf que Luis, notre guide, en avait décidé autrement, puisqu'il s'était mis dans la tête de nous faire découvrir sa belle région de bon matin et ce, en trois langues svp -les joies du tourisme me direz-vous (il n'aurait pas pu attendre le retour pour nous assaillir de commentaires, non).

 

C'est parti donc pour 3 heures de route parsemée de commentaires en espagnol, en français et en anglais sur l'histoire de la région. J'avoue avoir déployé un effort phénoménal pour rester concentrée sur les dires de Luicito, mais j'avoue avoir lâchement laissé tomber au bout de 3/4h, après avoir dépassé La Femme endormie (ou "La Mujer dormida" en VO, une montagne que l'on croirait sculptée pour reprendre le profil d'un visage féminin en plein sommeil)... Grâce aux vertus inspiratrices de la nature andalouse, je somnolais à mon tour jusqu'à notre arrivée dans la ville qui vit naître Sénèque.

 

2010-2005-2001-20Andalousie-20104-1-.JPGA la vue de la Tour de la Calahorra, à l'entrée du pont romain, qui semble veiller aussi bien sur le Guadalquivir que sur la ville toute entière,  toute trace de fatigue s'envola. Le soleil nous honorait une nouvelle fois de sa présence, et malgré une légère fraîcheur matinale, c'est tout ragaillardis que nous partîmes dans un premier temps nous balader dans les jardins de l'Alcazar.

 

Petit point historique : vous savez peut-être que l'Espagne, et plus particulièrement l'Andalousie, fut envahie par les Arabos-musulmans au début du VIIIe siècle (le nom "d'Andalousie" vient du terme maure "Al Andalous" qui désigne l'ensemble des terres de la péninsule ibérique sous domination musulmane, de 711 à 1492).  C'est à cette époque que Cordoue devint la capitale andalouse mais aussi la 3e ville du monde après Bagdad et Alexandrie, tant par sa population que par sa renommée intellectuelle ou sa richesse.

L'Alcazar, le palais califal de style gothique, témoigne de cette époque grandiose. cordoue_alcazar_allee_pensees_v.jpg

 

Construit au XIVe siècle par Alphonse XI sur des vestiges romains et arabes, ce palais servit de résidence aux Rois Catholiques qui y reçurent un certain Christophe Colomb.

Ici et là, de magnifiques jardins et des patios de tradition mudéjar.

Imaginez-vous vous promener au milieu de cette forteresse 2010-2005-2001-20Andalousie-20125-1-.JPGaux jardins envoûtants. L'entrée se fait par la Torre de los Leones. De là, différents passages vous conduisent à la Torre del Homenaje (donjon) et à la Torre de la Inquisición.

Par la galerie principale, on entre dans le Salón de los Mosaicos, dont les murs sont agrémentés de mosaïques romaines. Un peu plus loi, les Bains Royaux et le Patio Moresque entouré d'arcs, de jets d'eau et de petits bassins. Vous sentez cette odeur enivrante de rose mêlé au jasmin? Et pourquoi ne pas profiter de l'un des bancs de pierre pour prendre un peu le soleil dans ce cadre somptueux?

 patio.jpg

Après avoir flâné dans le quartier de la juderia où les ruelles se parent de leurs plus beaux atours en vue de gagner le concours de patios fleuris, il est temps de rejoindre notre guide pour une visite de la "mezquita catedral", monument majeur de l'art islamique.

200px-Mezquita_Orange_Tree_Courtyard.jpg 

Nous apprenons que cette mosquée, la plus grande après La Mecque, a été construite en 5 étapes entre 785 et 987 -  chaque nouveau calife voulant l'agrandir.

Le joyau de ce monument est le mihrab (niche qui indique la direction vers la Mecque) : une façade ornée de mosaïques doréesmosquee-c-mihrab.jpg, des revêtements de marbre décorés d'arabesques, des reliefs précieux... un véritable trésor d'architecture et d'ornements.

 

De l'extérieur, le minaret, aujourd'hui surmonté de cloches, domine la cour et la ville.

En effet après la conquête de la ville par les rois catholiques, ceux-ci vont convertir l'édifice en cathédrale, sans le détruire mais en l'incrustant dans la mosquée, rompant les perspectives de la forêt de colonnes. De nombreuses 280px-Mosque_of_Cordoba_Spain.jpgchapelles -dont la chapelle royale- ont été construites de part et d'autre de l'édifice. Les styles gothique, renaissance et baroque s'y mélangent dans une incroyable harmonie. On comprend pourquoi La Cathédrale de Cordoue a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984...

 

Je passe les innombrables détails de ce lieu incroyable car il me reste encore à évoquer ce que je considère comme LE chef-d'oeuvre andalou : L'Alhambra de Grenade.

 

Sur le retour, je n'ai plus du tout envie de dormir, encore toute émerveillée par cette journée de découvertes plus extraordinaires les unes que les autres.

Mais j'étais encore à mille lieux de m'imaginer ce qui m'attendait le lendemain...

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article