Une apprentie chez les soldats?

Publié le par Lily

C'est décidé : je vais bientôt faire partie du corps d'élite des soldats de l'armée française. Qui l'eût cru, moi qui suis une pacifiste post-woodstock élevée à la baba-cool (ou presque).
furie.jpg
Je vous explique le délire : cette brillante idée est venue me frapper hier soir, après un échange plus que vindicatif avec une furie aux accents hystériques. La scène s'est déroulée dans un bus bondé, vers 19h (qui n'a pas connu les joies des heures de pointe?), du côté de Nogent où j'allais rendre visite à ma copine Maya pour une soirée "douceur et réconfort" comme on les aime (le thème de la soirée était pour le coup particulièrement bien choisi!).

Serrés comme des sardines, chacun prenait son mal en patience en attendant d'arriver à bon port. Je m'étais réfugiée dans ma bulle, musique à fond, histoire d'oublier un peu les mauvaises nouvelles encaissées tout au long de cette journée de merde (jouer les soubrettes pour apporter le café à des "primates assistés", franchement, y'a de quoi vous foutre le moral à terre. Si on m'avait dit qu'il fallait faire des longues études pour être serveuse, j'aurais peut-être revue ma copie. Mais j'y reviendrai un autre jour).

Certains passagers descendirent. Je m'avançai alors, quand je sentis la nana derrière moi me bousculer pour aller s'asseoir, me jetant un regard mauvais. Là, je la vis me baragouiner un truc. J'ôtais donc mes écouteurs et lui demandai de répéter, n'ayant pas compris ses propos. Bien m'en a pris quand j'entendis celle-ci me répéter : "Oui, j'ai bien dit "Poufiasse"!". Elle m'aurait giflée, ça m'aurait fait le même effet. Et depuis, j'ai les nerfs à vif car je ne fais que ressasser la scène, imaginant à chaque fois un discours percutant histoire de lui faire entendre chanter Ramona.

hystero.jpgSur le moment, tout ce que j'ai trouvé à dire, c'est : "Non mais oh, je vous prie de rester polie"... Bon, là, j'ai cru qu'elle allait me sauter à la gorge. Elle repartit alors de plus belle en aboyant qu'elle m'avait dit par trois fois de faire attention, et que je n'arrêtais pas de lui mettre des coups dans le ventre (je savais bien qu'un jour, ma force herculéenne me jouerait des tours). Je me demandais alors pourquoi elle me parlait de son ventre avant de m'apercevoir qu'elle était enceinte.

Là, je dois faire une parenthèse nécessaire : je sais bien que la grossesse n'est pas forcément un moment merveilleux (comme le ferait remarquer Yann Barthès, tout le monde n'évolue pas forcément dans le monde merveilleux de Lara Fabian), mais honnêtement, si ça doit me transformer en mégère agressive et colérique aux allures de Cruella possédée, ben je préfère passer mon tour!

Le ton est monté, mais je réussis in extremis à contrôler les sanglots qui commençaient à monter dans ma voix. Je n'y peux rien, la violence, qu'elle soit physique ou verbale, je ne gère pas du tout. Je finis par comprendre que la folle-furieuse était en fait très énervée (à cause de ses flatulences multiples? A cause de sa rétention d'eau lui provoquant de la cellulite incrustée à vie? A cause de ses vergétures apparentes, même sur ses tempes? A cause des boutons qu'elle avait plein la trogne, à tel point que, sous chaque tunnel, elle clignotait? A cause de ses cheveux gras liés à une montée hormonale en puissance?) et qu'elle cherchait simplement à en découdre avec le premier passe-nerfs qu'elle trouverait (en l'occurrence, Bibi... Enfin, Lily). La preuve, pourquoi ne pas avoir demandé au molosse de 2 mètres sur 3m de lui céder sa place assise? Etrange, non?

Il y a des fois où je me dis que je dois vraiment avoir la tronche du parfait bouc-émissaire... Et ça m'énerve à tel point que j'ai décidé d'aller faire un stage commando chez nos vaillants soldats, histoire de devenir une hargneuse, une vraie.

Et la prochaine fois qu'on m'agresse, promis, je riposte!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aicha 28/01/2010 20:08


Hey Lily!! (génial ton blog!!), dans ces cas-là, oublies politesse et gentillesse! Réveilles la folle furieuse qui sommeille en toi, hein, on sait tous d'où tu viens...Je ne dis pas qu'il faille
agresser les femmes enceintes(surtout pas!!), mais la tienne, fallait lui remettre les idées en place! ;)))


Lily 28/01/2010 21:26


Ma Chafi!!! toi ici!!! J'ai le moral qui remonte d'un coup!!!
Je vais suivre tes conseils dorénavant... Mais là, j'avais quand même peur que la loufdingue accouche sur place! Ceci dit, j'ai sorti les poupées vaudoues et tout le tralala pour que son gamin
ne fasse jamais ses nuits!!! Parce que ce genre de folles font ressortir mon côté machiavélique... MOUOUAAAAAHHHHH !!!


Mayalili 28/01/2010 19:14


Ouais !! Faut pas se laisser faire !!! Moi aussi je vais venir ce stage avec toi .. enfin ... des que mes muscles se décident à revenir ;)
Encore merci d'être passée !!! Ca m'a bien remonté le moral :D


Lily 28/01/2010 21:35


Maya, toutes les furies du monde ne m'auraient pas empêchée de venir te voir!
En attendant que tu retrouves tes biscottos, on peut déjà commencer à chanter notre hymne de guerre : 
"Fantassins, cavaliers,
Nos frères de combat,
Foncez dans la mêlée,
Sans crainte et sans peur"
(Bon, ça ne rime pas, mais au pour compenser, on peut faire le haka des Blacks!!!)